Communiqué UDT : Le pass sanitaire validé par le Conseil Constitutionnel

Communiqué de presse du 6 août 2021.

Pass sanitaire : les Sages méritent-ils toujours leur surnom ?

Sans surprise, sauf un courage inouï, le Conseil Constitutionnel a validé la quasi totalité de la loi sur le pass sanitaire.

Les lieux visés par ce pass restent les mêmes,c’est-à-dire les bars et les restaurants, les trajets à longue distance en train (TGV et intercités), en bus, en avion.

Dans le domaine médical, à n’en pas douter, la vaccination est rendue obligatoire pour les soignants. Le pass sanitaire est également nécessaire pour les visiteurs et les patients non urgents dans les établissements de santé et les maisons de retraite.

En revanche, seulement deux dispositions sont annulées, celles de l’isolement obligatoire des malades et de la «rupture anticipée d’un CDD ou d’un contrat en intérim», mais ceux qui ont décroché un CDI pourront ne plus être payés !

Y avait-il vraiment quelque chose à attendre du Conseil Constitutionnel, dont les membres sont nommés par le pouvoir politique en place ?

Inutile d’être un expert pour constater que l’application du pass sanitaire nous paraît anticonstitutionnel, dans la mesure où les citoyens sont discriminés, où il y a entrave à la liberté d’aller et venir, d’exercer une profession et de se faire soigner.

Hormis quelques agités dans les manifestations qui agressent des pharmaciens et attaquent nos forces de l’ordre, nous soutenons ce nouveau samedi de mobilisations.
Nous conseillons aux manifestants de se désolidariser de certains groupuscules et activistes qui entachent la lutte pour préserver la dignité et l’égalité humaines.

Les citoyens sont désabusés par le personnel politique, ils préfèrent manifester leur colère et leur désapprobation. Les Français, capables de se mobiliser en masse en plein été (au point de faire pâlir de jalousie les syndicats), sont bien décidés à préserver les libertés publiques fondamentales.

Le Bureau national de l’UDT.