L’héritage du CNR doit être défendu par les gaullistes.

Il y a quelques jours, le 27 mai, nombre de personnes soulignaient la naissance du Conseil national de la Résistance, le CNR, réuni pour la première le 27 mai 1943, près de Lyon, par Jean Moulin, représentant officiel du général de Gaulle.

Le premier but du CNR était d’unifier les réseaux de résistance en France métropolitaine, mais le CNR avait pour objectif de tracer les lignes d’une nouvelle politique sociale et économique pour la France.

Toutes les tendances politiques étaient représentées sauf l’extrême droite, le PCF, la SFIO, les syndicats tels que la CGT, le CFTC.

Le programme du CNR, intitulé « Les Jours Heureux » est toujours un guide, une trajectoire à suivre, à appliquer.

Car, de quoi nous parle le programme du CNR?

D’indépendance ? Une idée politique calomniée et combattue car sans cesse incomprise. Indépendance dit maîtrise de son destin et non un repli sur soi.

D’égalité et de solidarité ? Des valeurs qui ont amené à la création de la sécurité sociale. Des valeurs malmenées par la réforme des retraites voulue par la Macronie.

C’est par cette politique d’égalité sociale que les femmes ont eu accès au droit de vote dont elles ont pu jouir en avril 1945.

C’est par ce Républicanisme social que des nationalisations ont été réalisées (ne le cachons pas, c’était aussi dans certains cas pour punir les collaborateurs) envers les banques, l’énergie avec la création d’EDF.
Aujourd’hui, ce « républicanisme social » doit nous guider et nous pousser à sauvegarder nos fleurons nationaux, nos activités économiques sur notre territoire.

C’est par notre fidélité au gaullisme authentique, par notre ferme intention de défendre l’héritage du CNR, que l’UDT veut intensifier ses activités pour défendre les intérêts et les composants de la France !

Nous n’y arriverons que par votre adhésion votre engagement à nos côtés et par l’union des souverainistes sociaux !

Pour que vive la France et l’héritage du CNR, rejoignez nous !

Valentin LAGORIO : Délégué général de l’UDT – Secrétaire général adjoint de l’UPF