Communiqué UDT : Pass sanitaire

Oui à l’immunité collective, non à la régression sociale et humaine! ⤵️

Vaccination et pass sanitaire, point d’équilibre irréalisable ?

Après une semaine intense de débats à l’Assemblée nationale et au Sénat, les deux chambres parlementaires sont tombées d’accords sur le projet de loi sur le pass sanitaire.

Ce projet de loi comporte plusieurs règles, comme celles de présenter le pass sanitaire pour les visiteurs se rendant à l’hôpital, pour aller aux restaurants et dans les bars, pour des voyages longs en avion ou en train (TGV et intercités), en bus. Mais dans les métros, pas de pas sanitaire. Tout ceci est encore incohérent, et c’est cela qui alimente également la colère de la population.

Ce projet de loi entrera en vigueur une fois que le Conseil Constitutionnel l’aura examiné le 5 août prochain.

L’UDT est claire dans sa position : respectueux du choix de chacun quant à la vaccination, nous ne tolérerons pas que des citoyens n’aient plus le droit d’accéder à certains services usuels dès lors qu’ils ne sont pas vaccinés ou qu’ils ne présentent pas de test PCR négatif.

De plus, l’avenir de nombre de salariés se retrouve compromis. Dès lors qu’un travailleur n’aura pas de pass sanitaire à l’échéance fixée par le gouvernement,le 30 août, ce travailleur n’aura pas de salaire. Régression sociale, injustice sociale, contre cela, nous nous dressons également.

La bataille contre le virus ne peut pas uniquement être remportée par la seule carte de la vaccination. Commençons par le réarmement de nos hôpitaux et moyens matériels et en effectifs, puis par l’installation de filet ultraviolet dans les lieux fréquentés pour tuer toute sorte de bactérie, l’installation de purificateurs d’air dans les milieux clos.

Mais pour faire cette politique, la liberté que la France doit retrouver, c’est celle de son indépendance. Dans bien des domaines, l’indépendance est la clef de la solution. Indépendance industrielle, indépendance médicale et pharmaceutique, c’est indispensable pour que chaque pays puisse se protéger, se défendre sans être dépendant d’un autre.

Ainsi, le fait de ne pas avoir eu de cap, ni de vision dans ce domaine a accentué un climat de défiance envers tout ce qu’instaure le pouvoir politique. De même qu’après avoir envoyé les soignants sans protections au printemps 2020, risquant leur vie, et les contraindre maintenant à se faire vacciner, cela passe mal.

L’UDT reste aux côtés de l’UPF dans le combat pour la dignité humaine et la préservation des libertés publiques.

Le bureau national de l’UDT.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s